Print Friendly, PDF & Email

Qu’est-ce qu’un SLIME ?

Le programme SLIME (Service Local d’Intervention pour la Maîtrise de l’Energie) est un programme national d’information et d’action en faveur de la maîtrise de la demande énergétique, qui s’inscrit dans le cadre du dispositif des certificats d’économie d’énergie.

Quels sont les objectifs d’un SLIME ?

L’objectif d’un SLIME est d’intervenir rapidement et massivement auprès des ménages en difficulté dans leur gestion de l’énergie.
Le dispositif SLIME cherche à :
• identifier les ménages en situation de précarité énergétique par l’organisation d’une chaîne de détection
• aider ces ménages à réduire leurs consommations et leurs factures d’énergie et d’eau
• organiser la chaîne des acteurs à même de proposer des solutions au cas par cas

Comment fonctionne un SLIME ?

La méthodologie SLIME consiste à :
• sensibiliser et impliquer les « donneurs d’alerte » locaux en leur proposant une procédure simple de signalement
• effectuer des visites à domicile pour identifier les ménages concernés, et leur fournir gratuitement des conseils et des petits équipements d’économies d’eau et d’énergie
• orienter les ménages vers des solutions durables et locales leur permettant de sortir de la précarité énergétique
• mobiliser et impliquer les acteurs du territoire, grâce à un animateur SLIME désigné par la collectivité

Combien de temps dure un dispositif SLIME ?

La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois.

Qu’est-ce qu’un SLIME n’est pas ?

Le dispositif ne vise pas à :
• traiter le bâti (les SLIME renvoient vers les programmes existants et en particulier « Habiter Mieux » et les fonds locaux d’aide aux travaux)
• régler les problèmes financiers
• assister les ménages
• se substituer aux obligations des bailleurs défaillants

Qui peut participer au programme SLIME ?

Les SLIME sont organisés par des collectivités territoriales ou des groupements de collectivités territoriales. Elles peuvent s’appuyer pour leur mise en œuvre vers les acteurs compétents de leur territoire (associations, services sociaux, établissements publics, entreprises…), c’est le cas du Conseil Départemental du Gard.

Qui sont les bénéficiaires du dispositif SLIME ?

Le SLIME cible les ménages en situation de précarité énergétique, telle que définie par l’article 4 de la loi du 31 mai 1990 :
« Est en situation de précarité énergétique au titre de la présente loi une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat. »
À ce titre, un SLIME cible aussi bien les locataires du parc privé, du parc public que les propriétaires occupants. A minima, le dispositif cible le public du Plan Départemental d’Action pour le Logement et l’Hébergement des Personnes Défavorisées (PDALHPD).

Obligations pour l’opérateur ALG :

Le dispositif comporte deux visites du ménage dans son logement, pour établir avec lui un diagnostic sociotechnique de sa situation, puis pour lui communiquer le diagnostic et les préconisations et orientations si nécessaire vers un autre partenaire. Cette visite ne présuppose pas de travaux. Elle est d’abord destinée à identifier les situations de précarité énergétique, et qualifier la situation du ménage.
Le dispositif prévoit la distribution, voire l’installation, durant la 2ème visite, de petits équipements peu onéreux et permettant rapidement des économies et/ou l’amélioration du confort thermique. Ces équipements peuvent concerner l’énergie et l’eau (ampoules basse consommation, prise coupe veille interrupteur, joint de fenêtre, survitrage, aérateur de robinet, réducteur de débit…).
Le dispositif prévoit et organise l’information et la coordination des partenaires concernés, notamment pour les donneurs d’alerte et relais locaux à même de faire « remonter » des ménages susceptibles de bénéficier d’une visite à domicile.
Le SLIME est intégré en tant qu’action de lutte contre la précarité énergétique dans le PDALHPD. Cela garantira une bonne articulation avec d’autres programmes et en particulier les CLE / Habiter Mieux et le FSL.
Le dispositif prévoit les outils de liaison et l’organisation nécessaires pour assurer, chaque fois qu’ils pourraient être éligibles, la réorientation des ménages détectés via le SLIME vers les dispositifs locaux et/ou nationaux de lutte contre la précarité énergétique mobilisables sur le territoire (en particulier le programme Habiter Mieux).
Les objectifs de visites à domicile correspondent à au moins 1 ménage/1000 sur le territoire concerné pour la 1ère année.