Print Friendly, PDF & Email
Mise à jour le : 01/07/15

Le + pour les bailleurs

Le but de ce contrat est de rassurer les bailleurs en les couvrant contre les risques éventuels auxquels ils sont confrontés avec des locataires «fragiles».

Le bailleur doit prendre une assurance GRL en s’adressant à une société d’assurance ayant adhéré au dispositif.

Pour cela, il doit présenter votre dossier locatif complet à l’assureur; si les conditions sont remplies, votre dossier sera accepté et votre bailleur pourra s’assurer. Cela lui coûtera environ 3,04% du loyer annuel.

Le + pour les locataires

Le but de ce contrat est de faciliter l’accès au logement notamment de ceux qui sont en situation «fragile» (exemple: intérimaire, CDD, jeunes ménages à revenus modestes), en sécurisant les bailleurs.

La Garantie des Risques Locatifs concerne tout locataire qui a un taux d’effort* inférieur ou égal à 50%. Le locataire doit donc avoir des revenus correspondant au moins au double du loyer.
L’allocation logement est prise en compte dans le calcul du taux d’effort*.
Exemple : pour un loyer à 400 euros, le montant des revenus du locataire doit être égal ou supérieur à 800 euros.

La garantie GRL ne peut pas se cumuler avec le cautionnement d’une personne physique ou d’un autre dispositif.

*taux d’effort = loyer – [allocation logement / Ressources] X 100

En cas d’impayés, la GRL se retournera ensuite contre vous pour que vous lui remboursiez les loyers.